Ciné-débat autour du harcèlement de rue

Posted on Updated on

Le 30 novembre, STEP organisait, en collaboration avec le Bureau Etudiant de la Faculté de Philosophie et Sciences Sociales, Balance Ton Féminisme et Ça m’saoule, un ciné-débat autour du harcèlement de rue.

Nous avons réussi à contacter Sofie Peeters, qui nous a gentiment offert la projection de son film « Femme de la rue ». Pour rappel, ce documentaire, tourné dans le cadre de son mémoire, avait eu un retentissement considérable en 2012, et avait même mené à l’adoption de la loi « harcèlement », qui vise à condamner, notamment, le harcèlement de rue.

Après la projection du film, un débat s’enclenche, autour de différent sujets auxquels nos deux intervenantes, Patricia Mélotte, docteur en psychologie et coordinatrice du projet UNIFSUNIES contre le sexisme et le harcèlement et Anne Lagerwall, professeure en droit et titulaire du cours “approche critique du droit de l’homme et de la femme, ont pu apporter leur éclairage.

Valérie Piette, historienne du genre et des femmes et une des trois initiatrices du projet de plate-forme “Normes, Genre et Sexualités”, était également invitée, mais n’a malheureusement pas pu se déplacer en raison des conditions climatiques.

Autour de questions telles que le harcèlement a-t-il toujours existé ?, les mentalités changent-elles ?, comment comprendre les réactions, ou bien souvent les non-réactions des spectacteurs.rices et des institutions face à un phénomène aussi répandu ?, ou encore, qu’entend-on légalement par « harcèlement » et comment le combattre ?, le débat s’enchaine, les questions se posent, les réponses se discutent.

Madame Mélotte et Madame Lagerwall expliquent, chacune avec sa spécialité, la psychologie sociale pour l’une et le droit pour l’autre, les différents aspects liés au harcèlement de rue.

De notre point de vue, la soirée était très réussie. Nous avons eu le plaisir d’écouter deux personnes très compétentes discuter d’un sujet qui nous tient beaucoup à cœur, avec une trentaine de participant.e.s, sur base d’un film qui montre une réalité qui n’est pas, pour une fois, édulcorée, et a parlé à toutes les femmes présentes. Car comme l’a rappelé Madame Mélotte, le harcèlement de rue touche entre 99 et 100 % des femmes de Bruxelles.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *